Thursday, 15 July 2010

Graffiti culture, Paris - FKDL


/London does not really have a graffiti culture: the powers-that-be make sure of that. For a variety of reasons, Paris has developed an original graffiti culture. Arguably, Blek Le Rat created stencil graffiti at the beginning of the 1990s to create an idiosyncratic form of the graffiti culture he experienced first hand in America. Of course, Blek, and his followers, have had a tremendous influence on Banksy. Over the years, Parisian graffiti/stencil artists have learnt that tagging on a poster and putting this on the wall was highly unlikely to get them into trouble. Different forms of graffitis-on-posters can now be found in Paris, including a mix of collage and paintings. I was struck by this one when I last went to Paris - it seems to be the work of a FrancK DuvaL. See http://www.fkdl.com/ & http://www.fkdl.com/blog/...

Let me know where I can read more about Parisian graffitis-stencils-collage./

7 comments:

  1. wow me too, i want to see more, classy stuff!

    ReplyDelete
  2. /I got an email from FranK DuvaL. This is indeed his work!/

    [From: franck duval [mailto:franck@fkdl.com]
    Sent: 15 July 2010 10:35
    To: Dr David Ranc

    Hello David,

    C'est donc bien un de mes collages !!! Merci pour votre billet…

    Je n'ai pas été coller à Londres depuis au moins deux ans… peut-être en septembre !

    Si vous êtes à nouveau de passage à Paris, j'expose en ce moment au Fouquet's jusqu'au 16 août, dans le cadre des 10 ans du prix Marcel Pagnol.

    Sinon vous me croiserez certainement à nouveau au coin d'une rue… Il y a aussi un petit ouvrage monographique qui vient de sortir dans la collection "Opus Délits" chez les éditions Critères.

    Bien cordialement

    Franck Duval

    http://www.fkdl.com
    http://www.fkdl.com/blog
    http://www.flickr.com/photos/fkdl/]

    ReplyDelete
  3. Thanks everyone.

    @The Man...: I only ever do street photography, really.

    ReplyDelete
  4. From: franck duval

    Bonjour David

    Je prends toujours le temps d'échanger et de communiquer via Internet, comme je le fais avec les passants lorsque je colle dans la ville… Malgré tous les outils de communication à notre disposition aujourd'hui, je trouve (et me bats dans ce sens) que nous ne communiquons jamais assez, et quant à l'échange…

    Nos sociétés manquent à l'appel, les gens sont trop souvent refermés sur eux mêmes, perdent la notion de partage, alors je tente à ma manière, de donner aux passants un peu de couleur, de les interpeller du coin de l'œil, de leur montrer ou leur faire découvrir un peu de ce temps passé (à l'aide de ces anciennes revues que j'utilise alors que je vis bien dans le présent, tourner vers le futur) et peut-être un jour les faire sourire !!!

    Peut-être aussi que je rêve… mais c'est mon point de vue, mes envies et la direction que j'ai pris depuis ces dernières années en me frottant au street art !

    Je ne travaille (colle) que durant la journée, pour les rencontres que cela entraîne et surtout parce que la nuit les rencontres sont toujours moins intéressantes !!! Le but de mes interventions dans la rue est avant tout basé sur le partage, mais évidemment cela n'empêche pas quelques malins (comme vous le dites, un peu égoïstes) de les récupérer. Parfois j'en retrouve même qui sont mis en vente ! Je ne peux rien faire contre… puisque c'est dans la rue. Mais l'idée c'est que tout le monde en profite… et si c'est nettoyé par la ville… dommage mais cela fait parti du jeu !!! C'est de l'éphémère… avant tout.

    Pour mon travail de rue, je prépare généralement tout en atelier afin d'être rapide dans l'installation. Mais il m'arrive aussi, si c'est une commande officielle, de prendre le temps de travailler sur place (en live). Je travaille sur de la nappe coloré en papier, une fois que j'ai dessiné mon personnage je peins les jambes, les bras et la tête (selon les personnages) et ensuite j'habille le corps de mes anciennes revues (des années 20 aux années 70) mais pour cela je n'utilise que des originaux, jamais de print ou photocopies !!! C'est en quelque sorte ma marque de fabrique… Depuis plus de 20 ans j'accumule toutes sortes de revues et magazines (mode, sport, cinéma, art de vie…) que je recycle à ma manière.

    Autodidacte, 47 ans et 3 enfants.
    Je ne suis pas issu du Graffiti ou du Tag, je n'ai pas fait d'école d'art, j'ai appris avec la vie que j'ai eu, avec toutes les expériences que cette vie m'a apporté et que j'adore.

    J'ai commencé à peindre lorsque j'avais 20 ans, timidement, et puis j'ai été comédien… mais j'ai toujours eu une attirance pour la peinture et le collage.
    En 2000, j'ai découvert et mis en place une technique de collage au ruban adhésif transparent, certains appellent cela de "L'art scotch" … Sur mon site principal FKDL.COM… il y a plus de 800 images sur cette technique… que je n'utilise pas dans la rue. Grâce à cette technique, j'ai partagé l'affiche d'expositions collectives avec des artistes urbains (street artist), qui m'ont donné envie, moi aussi, d'aller dans la rue et d'y apposer mon empreinte, c'était en 2006. N'aimant pas le spray (pas bon pour la planète ;-) j'ai décidé d'utiliser les matières papier que j'accumulais depuis toutes ces années et vu que le collage était mon fer de lance… j'ai foncé dans cette direction.

    En terme d'influence, il y a évidemment Matisse, Gaston Chaissac et Jacques Villéglé, Mimmo Rotella, Raymond Hains,…les nouveaux réalistes, mais aussi Tinguely, Picasso, Max Ernst, le mouvement Dada, le lettrisme aussi… mais surtout la vie de tous les jours, ma vraie source d'inspiration.

    Voilà, j'espère que ce complément d'information apportera des réponses aux questions que vous m'avez posées.

    Bien cordialement
    Franck

    ReplyDelete

Related Posts with Thumbnails